Actualités

Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2020/2021

27 avril 2021

Chiffre d’affaires Q3 2021 en croissance de +61%

Génération de revenus supplémentaires grâce à deux nouveaux sites

 Confirmation de la remontée des prix du gaz

 

Pontpierre, France, le 27 avril 2021 – La Française de l’Énergie (Euronext : LFDE – ISIN : FR0013030152), producteur d’énergie à empreinte carbone négative, présente un chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de l’exercice 2021 s’élevant à 7,3 M€, en hausse de +18%, principalement porté par une nouvelle amélioration des volumes, par la contribution des nouveaux sites de production d’énergies bas carbone, et par la confirmation de la remontée des prix du gaz.

 

En milliers d’Euros 2021* 2020 Variation

%

CA 1er semestre (Juill.-Déc)  4 020  4 180 – 4%
CA T3 (Jan-Mars) 3 290 2 042 + 61%
CA 9 mois 7 310 6 222 + 18%

* Chiffres non audités

Progression des revenus sur l’ensemble des activités du Groupe

Le chiffre d’affaires de la production d’électricité se porte à 4,7 M€ à fin mars 2021 et progresse de 3% par rapport aux 9 premiers mois de l’exercice 2020. Cette progression reflète le maintien d’une production optimale sur les sites historiques du groupe, malgré le début des maintenances de 30 000 heures effectuées sur le parc machine français, ainsi que la contribution additionnelle du site de Béthune mis en service en janvier 2021 (274 k€). La reprise des prix de l’électricité en Belgique avec un prix de vente moyen de 40,9 €/MWH (+ 20%) vient également soutenir les revenus de l’activité en Wallonie qui représente désormais 10% du chiffre d’affaires groupe. En France, le Groupe bénéficie d’un tarif garanti avec obligation d’achat permettant ainsi de sécuriser 55% de ses revenus.

Sur ces 9 premiers mois de l’exercice, l’activité de production de gaz affiche un chiffre d’affaires de 2,5 M€, en progression de 52% par rapport à l’année passée, grâce à une augmentation significative de ses volumes (+36%).

La remontée des prix du gaz s’est par ailleurs accentuée sur ce trimestre avec la reprise progressive de l’activité économique en Europe, engendrant une hausse de 34% du prix de vente moyen par rapport au trimestre précèdent, porté à 17,7 €/MWH au Q3 2021.

Contribution des nouveaux sites de Béthune et de Creutzwald

La mise en production en début d’année des projets de valorisation de gaz, d’électricité et de chaleur à Béthune et de la plus grande centrale de solaire thermique connectée à un réseau de chaleur à Creutzwald ont permis de sécuriser, via les contrats long terme à prix fixe mis en place, 421 k€ de chiffre d’affaires supplémentaire sur ce trimestre, principalement grâce à la valorisation de la chaleur.

Perspectives confirmées pour les exercices 2021 et 2022

Au cours des prochains mois, le Groupe poursuivra le renforcement de son positionnement unique grâce au déploiement de nouvelles solutions énergétiques locales bas carbone en France et en Belgique.

Conformément à son plan de développement, LFDE confirme l’installation de 5 nouvelles cogénérations de 1,5 MW sur les sites d’Avion et Anderlues cet été (3 MW dans les Hauts-de-France et 4,5 MW en Wallonie).

Le Groupe a par ailleurs déposé les dossiers complémentaires pour l’obtention des autorisations administratives nécessaires pour 7 nouveaux sites, les autres travaux (études géologiques, terrains et pré-étude raccordement notamment) ayant été avancés afin de permettre un déploiement rapide de ces nouvelles installations dès l’obtention des autorisations administratives dont les premières sont attendues avant la fin d’année calendaire 2021.

En Lorraine, le Groupe finalise pour juin 2021 son étude de faisabilité sur la valorisation de ses réserves de gaz sous forme d’hydrogène décarboné. Par ailleurs, les travaux pour permettre de transformer les charbons lorrains en importants puits carbone, stocker le CO2 et ainsi offrir une option supplémentaire de décarbonation du territoire mosellan continuent de progresser avec le soutien du laboratoire GeoRessources (Université de Lorraine et CNRS).

Enfin, sur l’activité solaire, le Groupe a finalisé la revue des appels d’offres de fournitures pour son projet photovoltaïque de 15 MW et prévoit le démarrage de la construction de sa première centrale photovoltaïque au sol d’ici fin 2021.

La Française de l’Énergie confirme donc son objectif d’atteindre un chiffre d’affaires annualisé de 35 M€ et une marge sur EBITDA supérieure à 45% d’ici fin 2022.

 

 Prochain RDV :

Chiffre d’affaires annuel 2021, le 20 juillet 2021