11 juillet 2024 - FDE détient désormais 3,31% de ses propres actions via son programme de rachat d'actions 08 juillet 2024 - Bilan semestriel du contrat de liquidité
Bourse FDE.PA 29.90 EUR-2.13%

Actualités

1.5M€ de financement participatif déjà atteint pour la valorisation du gaz de mine de Béthune

25 décembre 2020

Forbach, France, le 23 décembre 2020 à 8h30 – La Française de l’Énergie (Euronext : LFDE – ISIN : FR0013030152), leader de l’écologie industrielle, innove/diversifie ses financements et lance une campagne de crowdfunding sur la plateforme spécialisée dans le financement participatif de projets liés à la transition énergétique Lendosphere. Cette collecte divisée en deux campagnes distinctes de 2,25 M€, vise à lever un maximum de 4,5 M€, pour le projet de production de Gazonor Béthune. Cette campagne réunit d’ores et déjà plus de 760 investisseurs, pour plus de 1,5 M€. Les participations sont ouvertes jusqu’au 31 décembre pour la première campagne.

La Française de l’Énergie au travers de sa filiale Gazonor Béthune, finalise ce projet local, durable et vertueux, avec l’installation de deux unités de cogénération qui permettront de valoriser le gaz de mine sous forme d’électricité, de gaz et de chaleur. Dès le début de l’année 2021, ces deux unités d’une puissance totale de 2,7 MW, alimenteront en chaleur le réseau de chaleur de Béthune géré par Dalkia (groupe EDF), soit 3 700 logements, et sera étendu sur près de 14 kilomètres, afin de fournir de la chaleur à l’équivalent de 6 500 logements.

Grâce à l’énergie des cogénérations de Gazonor Béthune, plus de 80% de l’approvisionnement du réseau proviendra d’énergies vertes et de récupération. La TVA appliquée à la chaleur sera donc de 5% au lieu de 20% ; une économie qui sera répercutée sur les factures des utilisateurs finaux. En effet, cette solution permettra de réduire le coût du MWh de 100€ à 65€, et contribuera ainsi de manière pérenne à la réduction de la précarité énergétique sur ce territoire.

Au travers de cette démarche de financement innovante et participative, La Française de l’Énergie confirme sa volonté d’agir en circuits courts en offrant même aux citoyens la possibilité de participer au verdissement de l’énergie française.

Lien vers la collecte : www.lendosphere.com/bethune

La Française de l’Énergie est éligible au PEA et PEA-PME

Les promesses ne limiteront pas
le dérèglement climatique.
Vos ressources locales, si.

Le dérèglement climatique est une réalité indéniable. Nous pouvons d’ores et déjà constater ses lourdes conséquences sur notre planète. Il est aujourd’hui urgent d’agir.

Chez FDE, nous refusons de participer aux initiatives qui engendrent une pollution au-delà de nos frontières, même si elles permettent de réduire l’empreinte carbone de nos territoires locaux. Qu’il s’agisse d’empreinte carbone ou de pollution, il n’y a pas de frontière.

Il est de notre devoir de construire des solutions énergétiques pérennes qui tendent vers la neutralité carbone globale. La réponse énergétique la plus résiliente et durable s’impose aujourd’hui, encore plus, comme une évidence : l’énergie doit impérativement rester locale, en s’inscrivant dans des circuits courts, au plus près des besoins des territoires et des consommateurs.

Fort de ces constats, chez FDE, nous passons à l’action et proposons des solutions multi-énergies sur mesure et de proximité.

En valorisant les ressources locales en circuit-court, notre offre permet de fournir aux territoires des énergies avec un triple bénéfice : empreinte carbone réduite, économiquement compétitives et participant à une dynamisation socio-économique du territoire. Nous choisissons des sites délaissés, valorisons le potentiel des fournisseurs et prestataires locaux et participons à un pôle d’expertise local qui implique les universités, les collectivités, les associations dans le projet énergétique local.

FDE ne manque ni de ressources, ni de savoir-faire pour déployer des solutions énergétiques sur mesure pour chacun et pour la planète.

Nos ingénieurs abordent la transition énergétique avec un nouveau regard.
La récupération du gaz de mine permet d’éviter un rejet de gaz fatal dans l’atmosphère, le gaz de charbon local permet quant à lui de diminuer les importations de gaz beaucoup plus carbonés. L’énergie solaire, abondante, se veut locale et renouvelable.

Pour accompagner la transition énergétique, chez FDE, nous nous inscrivons dans une démarche d’innovation permanente, en recherchant de nouvelles solutions d’avenir, comme l’hydrogène, énergie décarbonée, ou encore la séquestration de CO2 dans les charbons.

Aussi, toute énergie produite par notre groupe se veut plus vertueuse. Autant de processus qui font de FDE, le seul producteur d’énergie français à empreinte carbone négative.

POLITIQUE
HYGIENE, SECURITE,SURETE, ENVIRONNEMENT

En accord avec ses valeurs et son code d’éthique et dans le but de poursuivre l’objectif de :

  • Garantir l’intégrité des actifs,
    - Assurer un cadre de travail sûr et sain à ses collaborateurs et sous-traitants,
    - Garantir la sécurité et la santé de tout
    personnel travaillant sur site et en
    dehors,
  • Limiter les impacts sur l’environnement

FDE souhaite promouvoir les principes HSE suivants :

  • Identifier, prévenir et maitriser les impacts et risques d’atteinte à la santé, la sécurité, sureté et l’environnement,
  • Développer les activités de la société de façon durable et éco-responsable.
  • Améliorer le cadre de travail de ses employés et sous-traitants.

Par conséquent, FDE s’engage à :

  • Assurer l’application rigoureuse des procédures règlementaires en vigueur en matière de sécurité, de santé, d’environnement et de préservation de la sécurité publique.
  • Imposer une gestion opérationnelle avec des critères avancés en matière de sauvegarde de l’environnement, de prévention de la pollution, d’optimisation de l’énergie, dans le cadre de la transition écologique.
  • Vérifier systématiquement le respect des principes HSE par des audits et des exercices pratiques dans le but d’améliorer continuellement le système et sa performance.
  • Définir les indices et les indicateurs de performances, pour le suivi des activités HSE et promouvoir des analyses comparatives dans le but d’identifier les secteurs à améliorer.
  • Encourager la participation et l’implication des salariés aux procédés de protection de la santé, de la sécurité et de l’environnement par le biais de la formation et par la création d’instruments de partage des expériences et des connaissances.

Cette culture de la prévention et de maîtrise des risques s’applique à l’ensemble des collaborateurs, des partenaires et fournisseurs. Elle passe par la mise en place d’objectifs concrets, le déploiement de plans d’actions dans une démarche d’amélioration continue pour mieux anticiper les enjeux de demain. Cette politique est revue annuellement tout comme les indicateurs et objectifs associés.

Antoine FORCINAL
Directeur Général,