Actualités

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2020/2021

19 octobre 2020

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2020/2021 de 1,5 M€ – Augmentation des revenus confirmée pour 2021

Forbach, France, le 19 octobre 2020 – 18h – La Française de l’Énergie (Euronext : LFDE – ISIN : FR0013030152) enregistre sur le 1er trimestre 2020/2021 une nouvelle progression de ses volumes de production en gaz (+ 5%) et constate une remontée progressive des prix du gaz et de l’électricité en Belgique. Bien qu’en deçà des niveaux de l’an passé, cette remontée se poursuit sur le mois d’octobre et devrait se confirmer sur la fin d’année avec l’arrivée de l’hiver.

Cette tendance positive ne se traduit pas encore dans le chiffre d’affaires du 1er trimestre du Groupe qui s’établit à 1,5 M€ contre 1,8 M€ l’an passé. Outre l’effet prix défavorable sur la période (- 42% sur le gaz), l’activité a également été freinée par le ralentissement exceptionnel de la production d’électricité verte durant l’été.

Retour à une production en pleine capacité après un ralentissement temporaire de l’électricité verte sur le trimestre

Sur le 1er trimestre 2020/2021, l’activité de production d’électricité verte réalise un chiffre d’affaires de 1,3 M€ en retrait de 15% par rapport à l’an passé. Cette baisse exceptionnelle est liée d’une part, aux températures caniculaires du mois d’août nécessitant une réduction de puissance des cogénérations afin d’éviter les endommagements pour cause de surchauffe, et d’autre part, une longue maintenance sur une cogénération suite à une usure prématurée du bloc moteur. Dès la mi-septembre, le Groupe a retrouvé sa pleine capacité de production d’électricité verte.

En Belgique, la reprise d’activité du pays s’est accompagnée d’une hausse significative des prix de l’électricité. Ainsi, le prix moyen sur le 1er trimestre (33,3 €/MWh) est quasiment revenu au niveau de l’an passé (34,1 €/MWh) et a pratiquement doublé par rapport au 4ème trimestre 2019/2020 (16,8 €/MWh). En France, le Groupe bénéficie d’un tarif garanti avec obligation d’achat1 lui permettant de décorréler 74%2 de ses revenus de la conjoncture économique.

A ce jour, le Groupe a retrouvé une production optimale avec un taux de disponibilité moyen supérieur à 95% sur l’ensemble de son périmètre.

Hausse continue des volumes de production de gaz (+ 5%) masquée par un effet prix défavorable

Dans la continuité de l’exercice précédent, l’activité de production de gaz enregistre une nouvelle progression de 5% de ses volumes sur le 1er trimestre 2020/2021 en dépit d’une maintenance du réseau GRTgaz de plusieurs semaines, montrant la fiabilisation du site d’Avion. Cependant, le prix moyen du gaz sur la période (6,2€/MWh) reste en dessous des niveaux de l’an passé (10,8€/MWh) et porte le chiffre d’affaires sur ce 1er trimestre à 0,2 M€ contre 0,3 M€ l’an passé.

Forte augmentation des revenus confirmée pour 2021 et 2022

Comme annoncé, le Groupe vient d’inaugurer à Creutzwald le plus grand parc solaire thermique de France adossé à un réseau de chaleur urbain confirmant sa capacité à réaliser efficacement ses projets Le Groupe pourra compter sur la mise en service de 2 nouvelles cogénérations, dès le mois de janvier 2021 sur son site de Béthune, et poursuivra le renforcement de sa capacité électrique installée sur l’exercice 2021 avec l’installation de 5 cogénérations supplémentaires sur ses sites existants.

Fort d’une capacité installée pleinement opérationnelle et d’une remontée progressive des prix, La Française de l’Énergie réaffirme ses objectifs d’un chiffre d’affaires annualisé de 35 M€ pour une marge sur EBITDA supérieure à 45% d’ici fin 2022.

Prochaine communication :
Présentation des résultats annuels 2019/2020 : 20 octobre 2020 à 14h30
Assemblée Générale – 3 décembre 2020

La Française de l’Energie est éligible au PEA et PEA-PME