18 juin 2024 - FDE rachète des actions via son programme de rachat d'actions 13 juin 2024 - FDE rachète des actions via son programme de rachat d'actions
Bourse FDE.PA 29.85 EUR-6.28%

Actualités

Newsletter – Regain d’Energie

6 mai 2020

ÉDITO

Madame, Monsieur, Cher actionnaire,

Dans cette période exceptionnelle où la crise économique liée au corona virus cause d’importants ravages, il me paraissait essentiel de partager avec vous les dernières nouvelles concernant notre activité et vous rappeler le positionnement unique, particulièrement résistant, de notre société La Française de l’Énergie.

 

Cette situation de crise sanitaire n’est pas une première pour notre DG délégué, Antoine Forcinal, et moi-même car nous avons déjà eu à gérer des opérations en Chine et en Afrique pendant les crises de la grippe aviaire et d’Ebola. Cette expérience nous a permis de mettre en place dès début mars les mesures sanitaires nécessaires à la sécurité de notre équipe, de nos fournisseurs et sous-traitants afin d’assurer la continuité des opérations et notamment de notre production de gaz et d’électricité verte.

Nous sommes donc fiers de vous annoncer que, malgré des difficultés opérationnelles jamais rencontrées à ce jour en France et en Wallonie, nous avons maintenu l’ensemble des membres de l’équipe au travail sans avoir recours au chômage partiel ou à des licenciements. Grâce à un état d’esprit et une discipline remarquables, nos techniciens de maintenance et d’exploitation et leur responsable à Avion, ont ainsi réussi à garder en fonctionnement l’ensemble de nos installations, nous permettant même d’atteindre nos meilleurs niveaux de production.

Alors que les volumes de production ont atteint un niveau optimal, les prix du gaz se sont par contre effondrés du fait de l’arrêt de l’économie française et mondiale. Cet arrêt brutal a fortement réduit la consommation de gaz entraînant mécaniquement un déséquilibre sur le marché gazier et une forte baisse des prix du gaz (-70% par rapport au prix connu il y a 12 mois). L’activité belge a aussi été affectée par une baisse importante des prix de l’électricité en Belgique (-60% par rapport au prix connu il y a 12 mois) mais notre portefeuille d’activité démontre à nouveau sa solidité puisque la crise économique n’a aucun impact sur l’activité d’électricité verte en France. En effet, sur le territoire national le Groupe bénéficie d’un tarif garanti avec obligation d’achat [1] permettant ainsi de sécuriser plus de 80% de ses revenus liés à la production d’électricité.

Par ailleurs, notre statut de producteur d’énergie nous permet de bénéficier à notre niveau d’une demande constante qui ne fléchit pas et de vendre l’intégralité de notre production tant en France qu’en Belgique. De même, notre structure financière solide devrait encore se renforcer avec la finalisation prochaine d’un prêt bancaire de plus de 40 M€ dédié à l’installation de 25 cogénérations. Ces éléments nous permettent de poursuivre notre développement et d’envisager le reste de l’année 2020 sereinement.

Malgré une administration française et wallonne à l’arrêt retardant le traitement et la délivrance des autorisations nécessaires à la mise en place de nouveaux sites de production, je vous confirme que notre Groupe va installer au moins 5 nouvelles cogénérations de 1.5 MW d’ici la fin 2020, dont 2 cogénérations sur un nouveau site pour le développement du projet phare de Béthune, qui sera en production au 1er janvier 2021.

En parallèle, en Lorraine, les premiers coups de pelles ont été donné pour la construction de la plus grande centrale de solaire thermique dédiée à l’alimentation du réseau de chaleur de la régie municipale de Creutzwald, Énes.

Enfin, nous restons particulièrement attentifs aux opportunités de croissance externe qui se créent en cette période de crise et deviennent pour certaines très intéressantes. Nous souhaitons pouvoir saisir celles qui nous permettraient de nous positionner sur de nouveaux marchés et seraient surtout immédiatement relutives pour nos actionnaires.

Dans cet environnement inédit, La Française de l’Énergie continue de mettre en oeuvre son plan de croissance profitable en s’appuyant sur la résilience de son modèle afin de sortir renforcé de cette crise économique.

Je vous remercie pour votre fidélité et votre confiance qui nous accompagnent au quotidien.

Prenez soin de vous.

Julien Moulin,
PDG de la Française de l’Énergie

La suite dans la Newsletter PDF

Documents

Newsletter

Les promesses ne limiteront pas
le dérèglement climatique.
Vos ressources locales, si.

Le dérèglement climatique est une réalité indéniable. Nous pouvons d’ores et déjà constater ses lourdes conséquences sur notre planète. Il est aujourd’hui urgent d’agir.

Chez FDE, nous refusons de participer aux initiatives qui engendrent une pollution au-delà de nos frontières, même si elles permettent de réduire l’empreinte carbone de nos territoires locaux. Qu’il s’agisse d’empreinte carbone ou de pollution, il n’y a pas de frontière.

Il est de notre devoir de construire des solutions énergétiques pérennes qui tendent vers la neutralité carbone globale. La réponse énergétique la plus résiliente et durable s’impose aujourd’hui, encore plus, comme une évidence : l’énergie doit impérativement rester locale, en s’inscrivant dans des circuits courts, au plus près des besoins des territoires et des consommateurs.

Fort de ces constats, chez FDE, nous passons à l’action et proposons des solutions multi-énergies sur mesure et de proximité.

En valorisant les ressources locales en circuit-court, notre offre permet de fournir aux territoires des énergies avec un triple bénéfice : empreinte carbone réduite, économiquement compétitives et participant à une dynamisation socio-économique du territoire. Nous choisissons des sites délaissés, valorisons le potentiel des fournisseurs et prestataires locaux et participons à un pôle d’expertise local qui implique les universités, les collectivités, les associations dans le projet énergétique local.

FDE ne manque ni de ressources, ni de savoir-faire pour déployer des solutions énergétiques sur mesure pour chacun et pour la planète.

Nos ingénieurs abordent la transition énergétique avec un nouveau regard.
La récupération du gaz de mine permet d’éviter un rejet de gaz fatal dans l’atmosphère, le gaz de charbon local permet quant à lui de diminuer les importations de gaz beaucoup plus carbonés. L’énergie solaire, abondante, se veut locale et renouvelable.

Pour accompagner la transition énergétique, chez FDE, nous nous inscrivons dans une démarche d’innovation permanente, en recherchant de nouvelles solutions d’avenir, comme l’hydrogène, énergie décarbonée, ou encore la séquestration de CO2 dans les charbons.

Aussi, toute énergie produite par notre groupe se veut plus vertueuse. Autant de processus qui font de FDE, le seul producteur d’énergie français à empreinte carbone négative.

POLITIQUE
HYGIENE, SECURITE,SURETE, ENVIRONNEMENT

En accord avec ses valeurs et son code d’éthique et dans le but de poursuivre l’objectif de :

  • Garantir l’intégrité des actifs,
    - Assurer un cadre de travail sûr et sain à ses collaborateurs et sous-traitants,
    - Garantir la sécurité et la santé de tout
    personnel travaillant sur site et en
    dehors,
  • Limiter les impacts sur l’environnement

FDE souhaite promouvoir les principes HSE suivants :

  • Identifier, prévenir et maitriser les impacts et risques d’atteinte à la santé, la sécurité, sureté et l’environnement,
  • Développer les activités de la société de façon durable et éco-responsable.
  • Améliorer le cadre de travail de ses employés et sous-traitants.

Par conséquent, FDE s’engage à :

  • Assurer l’application rigoureuse des procédures règlementaires en vigueur en matière de sécurité, de santé, d’environnement et de préservation de la sécurité publique.
  • Imposer une gestion opérationnelle avec des critères avancés en matière de sauvegarde de l’environnement, de prévention de la pollution, d’optimisation de l’énergie, dans le cadre de la transition écologique.
  • Vérifier systématiquement le respect des principes HSE par des audits et des exercices pratiques dans le but d’améliorer continuellement le système et sa performance.
  • Définir les indices et les indicateurs de performances, pour le suivi des activités HSE et promouvoir des analyses comparatives dans le but d’identifier les secteurs à améliorer.
  • Encourager la participation et l’implication des salariés aux procédés de protection de la santé, de la sécurité et de l’environnement par le biais de la formation et par la création d’instruments de partage des expériences et des connaissances.

Cette culture de la prévention et de maîtrise des risques s’applique à l’ensemble des collaborateurs, des partenaires et fournisseurs. Elle passe par la mise en place d’objectifs concrets, le déploiement de plans d’actions dans une démarche d’amélioration continue pour mieux anticiper les enjeux de demain. Cette politique est revue annuellement tout comme les indicateurs et objectifs associés.

Antoine FORCINAL
Directeur Général,