Actualités

La Française de l’Energie lance le premier forage de sa phase de pré-développement en Lorraine

9 décembre 2016

La Française de l’Énergie (LFDE) est heureuse d’annoncer le lancement du forage du puits CBR-1 en Moselle, premier puits de la phase de pré-développement de son projet de production de gaz de houille, portant sur quatre sites couvrant 0,9% des permis lorrains détenus par le Groupe LFDE.

Depuis le lancement de l’exploration du gaz de charbon dans la région lorraine, le Groupe LFDE a foré quatre puits, modélisé en 3D le sous-sol du bassin sarro-lorrain et démontré la viabilité technique et commerciale d’une production de gaz local, propre, avec la certification des premières réserves prouvées de gaz de charbon en Europe de l’Ouest.

« Nous sommes très heureux du démarrage du forage en Moselle, a déclaré Julien Moulin, Président Directeur Général de La Française de l’Energie. Cette campagne de forage s’inscrit dans le cadre de notre stratégie de mise en place de circuits courts autour d‘une production locale de gaz de charbon, une énergie d’excellente qualité ayant une empreinte carbone plus faible que le gaz importé et actuellement consommé en France. »

Le puits CBR-1

Au cours des prochains jours, deux foreuses vont se relayer sur le site, l’une pour procéder aux avant-trous, l’autre pour réaliser l’ensemble du forage, du puits stratigraphique aux drains latéraux.

La Française de l’Energie a installé un enrobé complètement étanche sur sa plateforme : cette technique innovante, mise en place dans un objectif « zéro rejet », est également une première en France sur un chantier de forage, illustrant, à nouveau, l’engagement fort de LFDE d’être l’opérateur de référence sur l’écologie industrielle.

Il est prévu que les travaux de ce premier forage s’étendent sur 45 jours. Cette période sera suivie d’une période de test dont les résultats contribueront à finaliser la définition de cette zone d’intérêt afin d’accueillir la première plateforme de production.

Le Groupe reconnaîtra avec ce forage 8 veines (13, 14-1, 14-2, 15-1, 15-2, 19-1, 19-2) dans le bloc géologique de Lachambre, soit plus de 33m cumulé de charbon et 29 BCF (821 millions de m3) de gaz en place*. A ce stade de développement, une seule veine de charbon sera visée par le puits.

L’accès privilégié au marché grâce à la proximité des gazoducs et des clients, un coût de production faible, et une empreinte carbone du gaz produit près de dix fois inférieure à celle du mix gazier actuel importé en France constituent les avantages majeurs de l’activité lorraine de La Française de l’Energie.

*en prenant comme base une concentration moyenne de 10m3 par tonne de charbon